Si vous ne voyez pas correctement ce message, suivez ce lien.
 
 
 
Facebook Twitter
 
     
 
Bonjour Nathalie,

Internet a révolutionné nos vies, mais son coût environnemental élevé, lui, n’a rien de virtuel.

 
 
  Voir la video  
 
Il faut en effet alimenter les gigantesques centres de données, particulièrement énergivores, qui stockent toutes les données que nous consommons chaque jour (emails, vidéos, photos, etc.). Depuis 2010, Greenpeace pousse les géants du Net à abandonner les énergies polluantes, comme le charbon, et à se tourner vers les énergies renouvelables.
 
 
   
 
D’énormes quantités d’énergie sont nécessaires pour fabriquer et alimenter nos appareils et faire tourner les centres de données. Selon le rapport Click Clean publié hier par Greenpeace, le secteur informatique représente aujourd’hui environ 7 % de la consommation mondiale d’électricité.

 
 
 
Lire notre analyse
 

L’industrie high-tech est partie pour connaître une forte croissance dans les années à venir. Avec cette croissance, c’est la consommation de données qui explosera ainsi que l'impact du numérique sur l'environnement. Au nom de la nécessaire transition énergétique et de l’urgence climatique, cette industrie doit basculer vers les énergies renouvelables. Un autre internet est possible, loin du gaz et du charbon, à la hauteur des défis environnementaux d’aujourd’hui.
 
 
  Mehdi, pour l’équipe climat-énergie de Greenpeace France  
 
 
GREENPEACE
 
   
   
Vous ne voulez plus recevoir de courriels ? Suivez ce lien.

Pour nous contacter, suivez ce lien.