Passez à l’action : aidez à éliminer les restrictions en fonction de l’âge liées à la couverture des pompes à insuline :

L’un des plus grands défis auxquels sont confrontés les Canadiens qui vivent avec le diabète de type 1 (TD1) sont les coûts importants qu’ils doivent payer de leur poche pour gérer leur maladie. La couverture des pompes à insuline par les régimes gouvernementaux varie d’une province à l’autre. Sans couverture, les personnes qui ont le DT1 doivent débourser chaque année des milliers de dollars.

L’Ontario, l’Alberta, le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut couvrent tous les coûts des pompes à insuline pour les personnes de tous âges.

Au Manitoba, au Québec, en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, à Terre-Neuve, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, la couverture se termine à 18, 19 ou 25 ans, selon la province, ce qui laisse les jeunes adultes seuls à assumer ce fardeau financier pour le reste de leur vie.

La gestion adéquate du diabète est essentielle pour assurer la santé à long terme des personnes atteintes de DT1. Mais 57 % des Canadiens diabétiques indiquent être incapables de suivre le traitement médical prescrit à cause des coûts élevés des médicaments, appareils et autres fournitures qu’ils doivent payer de leur poche.

Les avantages médicaux de l’utilisation des pompes à insuline par rapport aux injections quotidiennes sont importants. Toutefois, le coût personnel élevé des pompes et des fournitures qui s’y rattachent dans les provinces où la couverture comporte des restrictions d’âge les rendent inaccessibles pour de nombreux Canadiens ayant de faibles revenus.

Nous vous invitons à faire parvenir dès aujourd’hui un courriel à votre député(e) provincial(e) pour lui demander d’écrire au premier ministre et au ministre de la Santé et réclamer l’élimination des restrictions liées à l’âge concernant la couverture des pompes à insuline afin de faire en sorte que les personnes de tous âges soient en mesure de gérer adéquatement cette maladie.

N’hésitez pas à ajouter de brefs détails ici sur les conséquences de l’absence d’une politique provinciale pour votre enfant. (Ce texte sera inséré dans votre lettre au député provincial pour la personnaliser.)

Lets turn type one into type none