Banniere Appel a laction BSL V4_web2b.jpg

Oui à la nature, non aux hydrocarbures !

Le projet de loi 106, qui met en place la Loi sur les Hydrocarbures, est actuellement à l’étude par le gouvernement. Ce projet de loi est sur le point de paver la voie à l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures. Loin de corriger le déséquilibre démocratique actuel, la future loi ne fera que l’amplifier.

Un exemple frappant est celui de la région du Bas-St-Laurent, où la vaste majorité du territoire est couvert par des permis pétroliers & gaziers.

Pendant ce temps, toujours au Bas-St-Laurent, des sites de grande importance écologique sont en attente d’un statut de protection depuis plusieurs années, et ce malgré l’appui de la population et des élus locaux. Les permis pétroliers & gaziers, avec leurs dimensions démesurées, leur coût dérisoire et leur renouvèlement quasi automatique, constituent le principal obstacle à la création d’aires protégées. En effet, ces permis couvrent 6 des 7 sites d’intérêt pour la création d’aires protégées – incluant les spectaculaires Monts Chic-Chocs, dont la protection bénéficie de l’appui d’une pétition de 10 000 noms!

C’est le temps ou jamais de dire au gouvernement de cesser ce déni de démocratie!

Demandons tous ensemble au ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, de retirer les permis pétroliers & gaziers qui font obstacle à la création d’aires protégées!

* Cette action est menée conjointement par la SNAP Québec, Nature Québec, le Conseil Régional de l’Environnement du Bas-St-Laurent et le Comité de protection des monts Chic-Chocs

Plus d’info
 

Passez à l'action


 
 
Le sujet de votre courriel
 
Entrez votre message ci-dessous
C'est plus efficace de l'écrire dans vos propres mots.
 

Entrez votre information ci-dessous

Les informations erronées réduisent la force de votre action.

 
 
 
 
Ma langue de préférence est *